Montpellier : voitures, bus, tram et piétons

Articles précédents                                                        Articles plus récents
 
27 février 2015.

Les retards des trams à Montpellier

. Non, ce n'est pas la solidarité qui règne à Montpellier : les gens dans le tram bondé - après l'avoir attendu pendant dix, vingt, voire trente minutes, toujours avec l'indication qu'il arriverait "dans trois minutes" - deviennent de plus en plus agressifs. Mais à qui la faute ? Le service communication de la TaM le reproche aux actions initiées par la CGT. La CGT parle de la surdité des responsables de la TaM et de Monsieur Saurel, le nouveau maire, en tout ce qui concerne la négociation des salaires qui, selon un délégué syndical, sont de 200€ en-dessous de ceux des employés des réseaux comparables en France. Ainsi, faute d'interlocuteur, la CGT joue la carte de la sécurité. Montpellier Presse Online a parlé avec les deux partis. Trams à Montpellier : l'enjeu de la sécurité
 
  •  
 
29 janvier 2015.

Les camions, les trames : Montpellier et les grèves

. Comme la dame dans la quarantaine interrogée par l'équipe de Montpellier Presse Online, beaucoup de Montpelliérains commencent à se sentir "punis" quand ils sont obligés de prendre le tram. Mais les employés de la TaM ne sont pas les seuls qui compliquent la vie de ceux qui ont besoin de se déplacer : les grèves des camionneurs les empêchent de partir en vacances ou en week-end. Le manque d'informations fâche encore plus que la grève elle-même - la plupart des Montpelliérains ne savent même pas, pour quelle raison ils sont censés prouver leur solidarité. Toutefois, ils comprennent que, sans les grèves, on est perdu face au patronat. Montpellie discute : La solidarité avec les grévistes du tram et parmi les camionneurs ?
 
  •  
 
17 octobre 2011.

Trams et autoroute : Montpellier et ses chantiers

. Bien que l'ouverture technique de la ligne 3 du tram soit célébrée, les Montpelliérains ne sont pas encore au bout de leurs souffrances : les bouchons pour les voitures et les obstacles pour les piétons continueront jusqu'au printemps 2012. Et cela n'est pas tout : les gens dans les rues de Montpellier craignent le pire face à la dernière décision politique qui ouvre de nouveaux chantiers - le dédoublement de l'autoroute A9 autour de la ville. Quelques habitants de Montpellier sont de l'avis qu'il suffit de ne pas perdre la patience. D'autres croient que les travaux ne terminent jamais. Micro-trottoir : Les nouvelles lignes du tram, l'autoroute A9 et les craintes des Montpelliérains
 
  •  
 
15 février 2015.

Montpellier : agressivité dans les trams

. Encore, l'agressivité des Montpelliérains ne vise pas les responsables de la TaM, mais les autres usagers. On n'est pas solidaires, mais prêts à laisser les autres sentir sa colère. Toutefois, aux arrêts du tram, la colère monte : on se sent victimes d'une politique laquelle, manque d'information, reste incompréhensible - des trams avec des retards incalculables, des contrôleurs impolis et parfois brutaux, des indications d'horaire non fiables. Des voix se lèvent et se font de plus en plus fortes : "On devrait déclarer une grève général des usagers des trams." ou "Nous, on doit payer. Et se taire." D'abord, cependant, comme disent beaucoup des Montpelliérains, il faut la solidarité... La colère des Montpelliérains : trams à Montpellier
 
  •  
 
27 février 2012.

L'inauguration des nouvelles lignes du tram

. Le 7 avril - le jour de l'inauguration des nouveaux trams lignes 3 et 4 à Montpellier - approche. Pour les Montpelliérains, il est pratiquement déjà arrivé. Certains sont contents de pouvoir enfin rentrer en tram, d'autres sont déçus, et la plupart des gens restent sceptiques. On craint le chaos et de nouveaux dangers au centre ville. Les opinions sont moins partagées en ce qui concerne la ligne 4 - c'est plutôt l'ignorance qui règne. Jusqu'à ce jour, très peu de Montpelliérains en ont entendu parlé, et ceux qui connaissent déjà le nouveau trajet ne sont pas très enthousiastes. On a quand même compris que, bientôt, on voyagera d'un point extrême du centre ville vers un autre en beaucoup moins de temps... Trams et bus à Montpellier
 
  •  
 
14 décembre 2010.

Piéton dans les rues de Montpellier

. "La mairie de Montpellier peut-elle faire tout ce qu'elle veut ?" Les Montpelliérains déclarent leur "ras de bol" des travaux, des embouteillages et, surtout, des difficultés de circuler à pied. Des rues où, pendant des heures ou même des jours, la lumière reste éteinte pendant la nuit, des feux rouges qui ne marchent pas, des carrefours où les piétons courent pour sauver leur vie, les bus qui, d'après une dame, sont devenus une "calamité", "soi-disant" à cause des travaux pour la construction de la ligne 3 du tram... Micro-trottoir : Tram, travaux et lumières éteintes : Marcher à Montpellier
 
  •  

Articles précédents                                                        Articles plus récents